lundi 30 juillet 2012

La première : confiture non académique de prunes, à teneur peu élevée en sucres !

Pour l'instant c'est un peu vide... normal, je suis tout neuf ! Patience, ce n'est que le commencement... et puis c'est l'été, on prend le temps de vivre...

Pour ma première, je vous propose une confiture de prunes (parce que c'est la saison et que j'ai un verger à portée de main !), mais non académique car extrêmement peu sucrée.
Cette recette simple car sans réalisation d'un sirop préalable, l'été est propice à la simplicité n'est-ce-pas ?, peut s'appliquer à d'autres fruits comme la cerise, la clémentine, le pamplemousse, l'abricot, la pêche... L'ajout d'agar-agar (gélifiant à fruit), permet la neutralisation de la  liquidité de la confiture (notamment pour la cerise, la clémentine et le pamplemousse). Personnellement, je n'en mets pas.

Pour une dizaine de pots, il vous faudra:

6 kg de prunes,
1 kg de sucre, oui j'ai bien dit un kg,
Agar-agar (facultatif).


Coupez, denoyautez les fruits. Mettez-les de préférence dans un contenant en cuivre. Dès qu'ils sont juteux (après quelques minutes de cuisson), ajoutez le sucre et laissez cuire à feu doux une heure (si vous vous décidez pour l'ajout d'agar-agar c'est maintenant, tout à la fin !). Transvasez dans des pots préalablement ébouillantés et renversez-les sur le couvercle au minimum 24 heures (stérilisation à froid).
On peut épicer cette confiture en ajoutant un bâton de cannelle lors de la cuisson, personnellement je préfère nature. 
Et voilà, c'est prêt à être dégusté.
Et cette confiture a un petit goût acidulé qui fait tout son charme !

Le peu de sucres ne pose pas de problème de conservation.
Les quantités peuvent être diminuées, pensez dans ce cas à réduire le temps de cuisson.