samedi 4 mai 2013

A panetta ou la brioche Corse


Enfin une recette typique !

Lorsque je suis arrivée en Corse, à l'adolescence, l'une des viennoiseries qui me manquait le plus (les spécialités Corses sont différentes de celles du continent) fut la brioche. Vous savez, celle où il y a plus de beurre que de farine (j'exagère ??)... à la forme de religieuse...
Eh oui ! en Corse, la brioche proposée est bien différente : généralement sans beurre, mais avec beaucoup d'arômes : des zestes de citron ou d'orange, parfois des graines d'anis, parfumée à l'eau de vie ou même à la fleur d'oranger, à la forme allongée et saupoudrée de sucre... Alors si vous êtes curieux et que vous vouliez y goûter ou si vous êtes éloigné de l'île ou même y habitant et voulant la faire vous même, je vous livre la recette.
J'ai dérogé à la recette, en introduisant un peu de beurre (certaines recettes en contiennent... ).

Cette sorte de brioche était confectionnée à l'origine pour les fameuses
<< merendelles ( pique-nique) >> du Lundi de pâques : les Corses, le Lundi de pâques, se réunissent en famille ou entre amis et partent pique-niquer.
Elle porte différents noms (on conserve la même pâte) : sa forme peut varier (en nid, en couronne) et des oeufs frais, entiers avec leurs coquilles qui cuisent, en même temps que la pâte à brioche, peuvent y être ajoutés, formant un décor en quelque sorte (cacavelli, campanile)... Oui, des oeufs... Étonnant, n'est-ce pas ?

Une version de luxe, si l'on peut dire, existe aussi : elle peut être fourrée de brocciu sucré (fromage typique de l'île).

Pour deux Panetta, les ingrédients :
500 g de farine de type 45 ;
125 g de sucre (voire même plus : 150 g) ;
2 oeufs ;
1 sachet de levure de boulangerie déshydratée ;
10 cl de lait tiède ;
le zeste d'un citron ou d'une orange (des graines d'anis peuvent aussi être 
ajoutées) ;
1 bon verre à liqueur d'eau de vie ;
75 g de beurre fondu, pour moi : la recette d'origine comportait 2 cuillerées à soupe d'huile neutre ou saindoux ;
1 cuillerée à café de sel rase (mettez-en un peu moins);
du sucre pour saupoudrer généreusement.



La préparation de la pâte et sa cuisson :
Si vous avez un robot, rien de plus simple : mettez tous les ingrédients dans la cuve et pétrissez 8 à 10 minutes, vitesse 1 puis 2 (préalablement, il faut diluer la levure dans un peu de lait tiède et l'a laissée s'activer 15 minutes - reportez-vous aux instructions notées sur le paquet, car certaines levures peuvent être mises directement dans la cuve).
A la main, faites un puits au centre de la farine, ajoutez-y les ingrédients, et malaxez pour les amalgamer puis pétrissez.

Laissez lever la pâte 4 heures environ (il faut que la pâte double de volume) ou plus simplement, si vous la faites la veille : toute la nuit au frigo.
Rabattez la pâte (chassez l'air) et façonnez deux demi-boudins, en forme de demi-baguettes (farinez le plan de travail et posez-les sur du papier cuisson).
Laissez pousser la pâte encore une heure puis badigeonnez les panetta d'oeuf (ou à la rigueur de lait), saupoudrez-les généreusement de sucre.
Enfournez, four chaud, thermostat 180 °C, pour 25 à 30 minutes de cuisson.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour me laisser un commentaire : saisissez votre texte, choisissez anonyme ou autres possibilités proposées (compte google, etc) puis il faut parfois cocher des cases (images) prouvant que l'on n'est pas un robot, et cliquez sur valider puis sur publier en tout dernier.
Il est malheureusement quelquefois nécessaire de cocher plusieurs fois les cases prouvant qu'on n'est pas un robot... Il faut alors recommencer et persévérer !
Vous pouvez aussi me laisser un commentaire sur la page Facebook ou sur mon adresse mail : isola.valerie@orange.fr.