samedi 25 mai 2013

Petits pots de crème aux cerises et à la vanille

Mon fils, a voulu disposer les cerises tout autour du ramequin...
Les fleurs ont laissé place aux cerises...

Encore un dessert de saison (souvent l'on me demande, pourquoi je ne fais pas ceci ou cela et bien la réponse est que ce n'est pas la saison), pour célébrer l'arrivée de mes premières cerises et pourtant, même en Corse, il ne fait pas très beau...
A bien y réfléchir, je me demande si c'est bien la saison... Et puis, une recette de printemps ça met du baume au coeur !

J'ai imaginé ce dessert à la suite de la lecture d'un article de "Elle à table", qui concernait la fraise et qui était intitulé : "crème caramel aux fraises".
L'association de la crème caramel et des fraises m'a surprise et j'avoue que je n'y aurais pas pensée (la crème caramel était d'ailleurs une institution, dans le restaurant de mes parents...).
Ici, l'association n'est pas risquée puisque ce n'est qu'une simplement crème à la vanille dans laquelle on a ajouté des cerises. C'est proche d'un clafoutis mais on ne met que les jaunes d'oeufs et la farine est inexistante.
La cerise apporte un petit goût acidulé à la crème et ça change des crèmes desserts classiques !

Pour 4 petits ramequins, les ingrédients :

25 cl de lait ;
25 cl de crème fleurette ;
5 jaunes d'oeufs ;
85 g de sucre ;
1 gousse de vanille grattée ; 
40 cerises.

Préparation et cuisson :

Portez à ébullition le lait et les graines de la gousse de vanille ainsi que la gousse. Laissez infuser une quinzaine de minutes. Pendant ce temps, faites mousser les jaunes d'oeufs avec le sucre. Filtrez le lait infusé, versez-le sur les jaunes d'oeufs, ajoutez la crème fleurette et remuez le tout.
Répartissez les cerises (entières) et la préparation dans des ramequins. Placez-les dans un bain-marie (dans un grand plat rempli d'eau chaud à mi-hauteur) et faites-les cuire une trentaine de minutes (voire plus, si nécessaire), le four thermostat
150 °C (le temps de cuisson est indicatif car dépendant de la grandeur des ramequins).
Mettez-les ensuite au frais.

Et encore une photographie de la Corse : Bonifacio et sa roche calcaire...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire