vendredi 8 novembre 2013

Le soufflé au chocolat... Blanc !


Je n'étais pas motivée pour présenter quelque chose de long à préparer : comme un roulé aux châtaignes, par exemple. C'est en effet, la saison des châtaignes et près de chez moi, elles jonchent le sol… Voire même un roulé aux pommes…
Pour le roulé, ce sera donc pour une prochaine fois… Mais rien n'est moins sûr !

Vous aimez les desserts rapides à préparer, donc ?

Pourquoi ne pas faire le soufflé au chocolat blanc ?

Il faut compter avec la cuisson, une trentaine de minute et le résultat est garanti...

Contrairement au soufflé au chocolat noir, il n'y a pas dans ma version, de jaunes d'oeufs (pas de jaunes d'oeufs dans la mousse au chocolat blanc, pas de jaunes d'oeufs dans le soufflé !) : il n'y a que de la crème - un peu - du chocolat blanc et des blancs d'oeufs montés.

C'est très rapide et facile à faire, comme je vous disais… C'est même un peu simpliste… Je ne suis pas partie sur une base de crème pâtissière…

La qualité du chocolat est primordiale !

Pour 2 soufflés, les ingrédients : 
94 g de chocolat blanc (par exemple, Ivoire de Valhrona);
7.5 cl de crème fleurette entière ;
90 g de blancs d'oeufs (3 blancs d'oeufs) ;
un peu de beurre et de sucre pour les ramequins.

Faites fondre au bain-marie, le chocolat avec la crème. Mélangez bien la préparation lorsque le chocolat est fondu.
Montez les blancs en neige et incorporez-les à la préparation au chocolat blanc à l'aide d'une maryse.

Beurrez (de bas en haut) et sucrez les ramequins. Égalisez le bord des ramequins (retirez l'excédent de sucre). Versez la préparation presque à ras bord et enfournez, four chaud, thermostat 200 °C pour 14 minutes de cuisson.
Faites cuire dès que la préparation est prête pour avoir des soufflés bien gonflés !

Servez-les dès la sortie du four, pour un effet garantit : en quelques secondes, ils dégonflent... Au dégustant de patienter un peu, avant la première bouchée...

Après quelques secondes, il redescend...

A la dégustation le sucre, déposé sur les parois, a formé une petite croûte caramélisée…

On aurait pu aromatiser le soufflé avec des zestes de citron…

1 commentaire: